( 11 septembre, 2009 )

Vasquez, Javier

vasquezjavier.jpg

Promu dans la rotation des partants des Expos à l’âge de 21 ans, Javier Vasquez connaît deux premières années difficiles, mais par la suite devient ce qu’il est toujours : un lanceur fiable, capable de gagner une douzaine de joutes par année et de donner des départs de qualité à son équipe. Arrivé à l’époque des contrats à court terme, Vasquez joue six années avec les Expos, ce qui était rare à ce moment-là. De 1998 à 2003, sa fiche montréalaise est de 64-68, 4.16, en 192 parties. Par la suite, il s’alignera avec les Yankees, Arizona, les White Sox, les Braves et de nouveau les Yankees, en 2010, puis les Marlins, l’année suivante.

( 10 septembre, 2009 )

Manuel, Jerry

manueljerry.jpg

Sur cette photo, Jerry Manuel a l’air de tout, sauf d’un joueur de baseball. Un gars des mineures, avant tout, ayant pris quelques « tasses de café » avec les Tigers, les Padres et les Expos. Joueur de deuxième but, la fiche de Manuel à Montréal, en 1980 et 1981, consiste en 34 parties jouées et une moyenne de .180. Ce sont souvent ce type de joueurs marginaux qui deviennent de bons gérants. Jerry Manuel a fait ses classes comme instructeur au troisième but pour l’équipe de Felipe Alou, au cours des années 1990, avant de devenir le patron des White Sox de Chicago. Au moment d’écrire ces lignes (automne 2009), Jerry Manuel est le gérant des Mets de New York.

( 10 septembre, 2009 )

Seguignol, Fernando

seguignolfernando.jpg

Fernando Seguignol ! Ça c’est un vrai de vrai nom de joueur latin ! Je soupire en pensant qu’on a donné John Wetteland pour obtenir ce gars… Grand et maigre, Seguignol a joué au premier but et comme voltigeur avec les Expos. Dans les deux cas, c’était une aventure! Il n’a jamais fait partie de l’équipe une saison complète, passant son temps à voyager entre Ottawa et Montréal. Sa fiche totale pour les saisons 1998 à 2001 : 173 parties, moyenne de .251, 17 circuits et 40 points produits. Il retournera avec les Yankees et participera à quelques parties pour eux.

( 10 septembre, 2009 )

Mota, Manny

motamanny.jpg

Un des Expos d’origine, repêché des Pirates de Pittsburgh. À ce moment-là, Manny Mota était un joueur d’expérience et un frappeur suppléant de luxe. Son séjour avec les Expos a été bref : avril, mai et le début de juin, alors qu’il est échangé aux Dodgers avec Maury Wills pour Ron Fairly et Paul Popovich, lequel sera immédiatement envoyé aux Cubs en retour de Adolfo Phillips. Mota allait jouer longtemps avec les Dodgers, pour lesquels il avait évolué au cours des années 1960, en plus de Giants. La fiche de Manny Mota à Montréal : 31 parties et moyenne de .315.

( 10 septembre, 2009 )

Driessen, Dan

driessendan.jpg

Un premier but de qualité, avec une carrière de quinze années dans les majeures, principalement avec les Reds de Cincinnati, mais aussi avec les Giants, les Cards et les Astros. Son séjour avec les Expos consiste à la fin de la saison 1984 et le début de la 1985. Le vétéran a fait ce qu’on attendait de lui : 142 parties, moyenne de .252, 15 circuits et 57 points produits. Je l’avais vu jouer avec les Aigles de Trois-Rivières de la ligue Eastern. en 1972.

( 10 septembre, 2009 )

Barnes, Brian

barnesbrian1.jpg

Brian Barnes a été un lanceur partant pour les Expos au début des années 1990. Un joueur aux performances inégales, qui a eu toutes les meilleures chances de se faire valoir, sans jamais réellement s’imposer. De 1990 à 1993, Barnes a eu une fiche de 14-21, avec une moyenne de 3.85. Il partagera brièvement la saison 1994 entre les Dodgers et les Indians et ce sera ses dernières présences dans les majeures, bien qu’il allait poursuivre sa carrière au niveau AAA jusqu’en 2000.

( 8 septembre, 2009 )

Ayala, Luis

ayalaluis.jpg

Un jeune lanceur droitier mexicain, qui a fort bien fait avec deux éditions médiocres des Expos en 2003 et 2004. Moyenne de points mérités de 2.92 en 2003 et de 2.69 en 2004, avec une fiche totale de 16 victoires et 15 défaites. Ayala allait suivre l’équipe dans la ville américaine dont je ne me souviens plus du nom, évoluer aussi pour les Mets, Minnesota et la Floride. Après une saison dans les mineures, en 2010, il a refait surface l’année suivante avec les Yankees de New York.

( 8 septembre, 2009 )

Engle, Dave

engledave.jpg

Un réserviste pour les saisons 1987 et 1988. Dave Engle a alors joué à peu près n’importe où : voltigeur, troisième et premier but, receveur. Il a alors participé à 93 parties, frappant pour .223.  Engle avait jadis évolué pour les Tigers et les Twins, puis allait terminer sa carrière banale avec les Brewers.

( 8 septembre, 2009 )

Collins, Kevin

collinskevin.jpg

Un substitut à l’avant-champ obtenu des Mets en même temps que Steve Renko. Il a alors surtout joué au deuxième but, lors des congés de Gary Sutherland. Collins sera échangé aux Tigers pour 1970. Sa fiche de 1969 : 52 parties et .240. Prenons note que Kevin Collins a été le premier frappeur suppléant de l’histoire des Expos à frapper un circuit.

( 8 septembre, 2009 )

Runnells, Tom

runnellstom.jpg

Le bref séjour de Tom Runnells comme gérant des Expos présente des points identiques à ceux de Karl Kuehl, en 1976. Les deux étaient dans la trentaine et avaient été responsables d’équipes des filiales. Les deux allaient succéder à des gérants d’expérience et populaires auprès du public : Gene Mauch pour Kuehl et Buck Rodgers pour Runnells. L’homme agissait d’ailleurs comme instructeur au troisième but pour Rodgers quand on le parachute gérant des Expos au cours de la saison 1991. Rapidement, les décisions douteuses surgissent, donc celle de muter Tim Wallach au premier but, lui qui était toujours un troisième but hors pair, et de mettre au  »coin chaud » tout ce qui lui tombait sous le main, dont Archi Cianfrocco, un premier but naturel. Parfois, lors d’une partie, Runnells semblait absent, amorphe, tapant de façon ridicule dans les mains pour prodiguer des encouragements mous dont les joueurs semblaient se ficher. Il faut ajouter que lors du camp d’entraînement 1992, la pauvre Tom avait fait rire de lui par tous ses joueurs et par l’Amérique entière en se présentant sur le terrain déguisé en soldat, au volant d’un jeep. Dans le style mauvais goût, on ne peut imaginer mieux. De plus, je n’ai jamais compris pourquoi on avait donné à ce type l’uniforme numéro 10, porté par deux grands joueurs, Andre Dawson et Rusty Staub. Bref, vous aurez compris que je n’ai pas aimé le passage de Runnells avec les Expos… L’homme allait pourtant poursuivre sa carrière de gérant dans les mineures, pour les Tigers et les Rockies. Maintenant dans la cinquantaine, enrichi de cette expérience, qui sait si Runnells n’aura pas un jour une autre chance dans les majeures? D’ailleurs, en 2010, il a agi comme assistant gérant avec les Rockies.  Son dossier lors des deux demi saisons 1991 et 1992 : 68 victoires et 81 défaites. 

1...5859606162...64
« Page Précédente  Page Suivante »
|