( 14 octobre, 2009 )

Wallach, Tim

wallachtim.jpg

Un de mes héros! Tim Wallach a joué dans 1767 parties des Expos : un record! Au cours des années 1980, il est purement un magicien défensif au troisième but, captant tout ce qui est impossible à attraper, puis relayant avec force et précision vers le premier sac. C’est cet aspect du jeu de Wallach qui me fascinait! Au bâton, il était fort acceptable : 204 circuits, 905 points produits et moyenne de .259. Sa spécialité : le double! Il en frappe 360 en carrière et mène la ligue dans ce domaine avec 42 à deux occasions : 1987 et 1989. Tim Wallach a évolué à Montréal de 1980 à 1992. Je n’ai pas apprécié la façon dont Wallach a été traité en 1992, quand le clown Runnels l’envoie au premier but, alors que ce grand Expo excellait toujours au troisième sac. Pire que tout : il est échangé aux Dodgers contre un joueur des mineures, Tim Barker, qui ne participera à aucune joute à Montréal. Lors de son retour au stade olympique dans l’uniforme des Dodgers, Tim Wallach est sujet à une belle ovation de la part des spectateurs. Il allait aussi jouer une saison avec les Angels.

( 14 octobre, 2009 )

Walker, Larry

walkerlarry.jpg

Les Expos ont eu plusieurs canadiens dans leur alignement, mais aucun de la trempe de Larry Walker. Je considère Walker comme le meilleur joueur de position, natif du Canada, à avoir joué dans les majeures. Walker était un frappeur intelligent, un coureur éveillé et un as en défensive. Je l’ai vu à quelques occasions capter un roulant au champ droit, lancer au premier but avec force et précision pour retirer l’adversaire médusé, certain qu’il venait d’obtenir un simple. Walker joue avec les Expos de 1989 à 1994. 1990 est une année d’apprentissage, mais l’homme a vite appris! Sa fiche à Montréal est excellente : 674 parties, 99 circuits, 384 point produits, moyenne de .291 et un aspect auquel on ne pense pas, dans son cas : 98 buts volés. Agent libre, Larry Walker fait sauter le coffre de la banque avec Colorado. Il connaîtra de superbes saisons avec les Rockies, gagnant trois championnats des frappeur de la ligue (1998, 1999, 2001). Il terminera sa carrière avec les Cards de St-Louis. 

( 12 octobre, 2009 )

Wetteland, John

wettelandjohn.jpg

John Wetteland ressemblait à un taurau au monticule. Il était le roi du suspense : il remplissait les buts, pour ensuite retirer les trois frappeurs suivants sur des prises, la plupart du temps sur des rapides excessivement vives. De 1992 à 1994, Wetteland impose sa présence à Montréal : 189 parties, 17-13, 2.32, 105 parties sauvegardées et 280 retraits au bâton. C’était un lanceur très excitant à voir à l’oeuvre. Avait été obtenu des Reds (via les Dodgers) et allait jouer pour les Yankees et les Rangers. Avec les Dodgers, Wetteland avait été le gagnant de la plus longue partie jamais présentée au stade olympique (autour de 22 manches, je crois).

( 12 octobre, 2009 )

White, Rondell

whiterondell.jpg

Voltigeur costaud et très fort, surtout employé au centre et parfois à gauche. White débute avec les Expos en 1993, mais devra attendre deux années plus tard pour s’établir comme un Expo régulier. Ce gars-là frappait solidement : 742 joutes, moyenne de .293, 101 circuits et 384 point produits. Qui dit mieux? Cela n’a pas empêché les Expos de l’échanger contre un mauvais lanceur toujours blessé. À mon grand étonnement, Rondell a évolué pour beaucoup d’équipes par la suite : Cubs, Twins, Tigers, Royals, Padres, Yankees. Bons souvenirs de Rondell White !

( 10 octobre, 2009 )

Wine, Bobby

winebobby.jpg

Bobby Wine a été l’arrêt court régulier des Expos de 1969 à 1971, bien que lors du début de la première saison, Maury Wills avait le poste. L’instructeur Mauch le connaissait bien, l’ayant dirigé plusieurs années avec les Phillies. Avec cette équipe, il se mérite le gant d’or, en 1963. Wine était un très bon joueur défensif, mais un frappeur médiocre. Il formait un bon tandem avec Sutherland au deuxième but. En 1970, Wine établit un record de la ligue nationale en participant à 137 double jeux.  De 1969 à 1972, Wine participe à 433 parties des Expos et frappe pour .213. Il s’agira de ses dernières années dans les majeures.

( 9 octobre, 2009 )

Walker, Tom

walkertom.jpg

Jeune releveur droitier qui évolue à Montréal à deux occasions : 1972 à 1974, puis en 1977. Il participe à 144 affrontements, avec une fiche de 14-13 et 3.57. A aussi joué pour les Tigers, Angels et Cards.

( 9 octobre, 2009 )

Wegener, Mike

wegenermike.jpg

Un lanceur des premiers jours, qui participe à 57 parties avec les Expos de 1969 et 1970. Fiche de 8-20 et 4.73. Il s’agit de ses seuls moments dans les majeures.

( 9 octobre, 2009 )

Wills, Maury

willsmaury.jpg

Lors du repêchage du 14 octobre 1968 (jour de mon anniversaire, soit dit en passant), les Expos avaient sélectionné beaucoup de vétérans ayant de bonnes réputations, sans doute pour épater les partisans à venir. Maury Wills était un de ces joueurs. Celui qui a révolutionné l’art de voler des buts, principalement en volant des buts même quand ce n’était pas nécessaire, était un nom de vedette, même si l’athlète était en déclin, à ce moment-là. L’arrêt court Maury Wills est le premier Expo à se présenter au bâton lors de la partie inaugurale à New York en 1969 : retiré sur trois prises! Gene Mauch et la direction de l’équipe se sont rendus compte que cet important poste défensif serait entre de meilleures mains avec Bobby Wine. Conséquemment Wills retourne à Los Angeles, où il avait connu ses jours de gloire. Il a aussi évolué avec les Pirates. Fiche avec les Expos : 47 parties, moyenne de .222 et 15 buts volés.

( 8 octobre, 2009 )

Wohlford, Jim

wohlfordjim.jpg

Un frappeur suppléant et voltigeur, ancien des Brewers, Royals et Giants. Wohlford rend de bons services aux Expos de 1983 à 1986 : 318 parties, moyenne de .265 et 69 points produits. Il avait cogné un circuit à sa première apparition au bâton dans l’uniforme montréalais.

( 8 octobre, 2009 )

Walton, Bruce

waltonbruce.jpg

Lanceur droitier des mineures, avec quelques parties avec les A’s et les Rockies. À Montréal, en 1993 : 4 parties, moyenne de 9.53, sans décisions.

1234
Page Suivante »
|