( 7 octobre, 2009 )

Riesgo, Nicko

riesgonikco.jpg

Jeune voltigeur prometteur, dont la carrière dans les majeures, et avec les Expos, s’est déroulée précisément du 20 au 26 avril 1991, alors qu’il participe à 4 joutes et frappe .143. La petite photo nous le montre dans l’uniforme des Mets, mais il n’a pas évolué avec cette équipe, mais bien pour leurs filiales.

( 7 octobre, 2009 )

Rigby, Brad

rigbybrad.jpg

Lanceur avec une saison complète à Kansas City. Le reste de sa carrière fut un va-et-vient entre les Royals, les A’s et les mineures. Participe à 6 parties des Expos en 2000. Moyenne de 5.06, sans décisions.

( 6 octobre, 2009 )

Roof, Gene

roofgene.jpg

Comme la carte ci-haut l’indique, un ex joueur des Cards, qui visite Montréal en 1983, le temps de prendre part à 8 parties des Expos et frapper pour .167. Il était voltigeur.

( 6 octobre, 2009 )

Reece, Bob

reecebob.jpg

Receveur qui était déjà réserviste dans les mineures (dont une saison avec les Carnavals de Québec). Reece participe à 9 parties avec les Expos de 1978, frappe pour .182.

( 4 octobre, 2009 )

Roenicke, Gary

roenickegary.jpg

Un voltigeur qui connaîtra des saisons appréciables avec les Orioles de Baltimore. Cette équipe l’avait obtenu des Expos en retour de Rudy May et d’un certain joueur des mineures du nom de Bryn Smith, qui allait faire surface au cours de la décennie suivante. Roenicke a joué brièvement avec les Expos : 29 parties en 1976 et moyenne de .222. A aussi évolué avec les Yankees et les Braves. Je crois que Roenicke habite maintenant au Canada, puisqu’il fut le gérant de la funeste équipe de Montréal de la non moins étrange ligue canadienne de baseball et qu’il allait s’impliquer du côté administratif pour relancer une idée semblable concentrée dans l’Ouest canadien. Projet sans lendemain.

( 4 octobre, 2009 )

Rose, Pete

rosepete.jpg

Le grand Pete Rose! 24 saisons dans les majeures, le joueur qui a frappé le plus de coups sûrs en carrière. Je suis content d’avoir mon âge et d’avoir pu voir jouer Rose avec les Reds des années 1970. Il était toujours excitant, formidable! Quand il se joint aux Expos, en 1984, il a 43 ans. C’est à Montréal qu’il cogne le 4 000 coup sûr de sa carrière : un double. Sans doute qu’il aurait terminé la saison avec les Expos, n’eut été que les Reds l’ont réclamé afin de lui confier le poste de joueur gérant. Les Expos l’ont donc échangé à Cincinnati (contre Tom Lawless) pour la forme. En 95 parties dans l’uniforme montréalais, Rose a frappé pour .259. Il fut aussi membre des Phillies.

( 4 octobre, 2009 )

Rauch, Jon

rauchjon.jpg

Lanceur droitier en provenancer des White Sox, qui fait du bon travail lors de son essai avec les Expos de 2004 : 9 parties, 3-0 et 1.54. Allait par la suite évoluer avec Arizona, Minnesota et cette ville où les Expos se sont rendus en 2005 et dont j’oublie le nom. Toujours actif dans les majeures en 2011, avec les Blue Jays.

( 3 octobre, 2009 )

Riley, George

rileygeorge.jpg

Lanceur gaucher des mineures, avec des séjours avec les Giants et les Cubs. Évolue brièvement avec les Expos en 1986 : 10 parties, moyenne de 4.15, sans décisions.

( 2 octobre, 2009 )

Rivera, Bombo

riverabombo.jpg

Voltigeur réserviste, actif en 1975 et 1976 avec les Expos : 73 parties et moyenne de .263. Allait par la suite porter les couleurs des Twins et des Royals.

( 29 septembre, 2009 )

Renko, Steve

renkosteve.jpg

Renko arrive en cours de route en 1969, obtenu des filiales des Mets en retour de Donn Clendennon. Un bon coup pour les Expos : le droitier Renko allait lancer à Montréal jusqu’à la moitié de la saison 1976, avec une fiche de 68-82 et une moyenne de 3.90, sans oublier 810 retraits aux bâtons. Chiffres pas très positifs, à première vue, mais il faut rappeler qu’il n’était pas facile de jouer pour une équipe d’expansion. Renko donnait des départs de qualité et était un lanceur fiable. Il a lancé trois parties d’un seul coup sûr et a gagné 15 parties à deux reprises (1971 et 1973). Renko allait poursuivre sa carrière de quinze années avec les deux équipes de Chicago, Oakland, Boston et Californie. Sauf erreur, il est le seul lanceur de l’histoire de l’équipe à avoir évolué à une position défensive lors d’une partie : au premier but. Il faut dire que Renko frappait très bien et que Gene Mauch l’utilisait parfois comme frappeur suppléant.

1234
« Page Précédente  Page Suivante »
|