( 14 septembre, 2009 )

Owen, Spike

owenspike.jpg

Les Expos venaient de traverser une très mauvaise séquence avec leurs joueurs d’arrêt-court quand ils obtiennent Spike Owen des Red Sox en retour de Luis Rivera. Une excellente transaction! Au cours des quatre saisons suivantes, Owen allait stabiliser ce poste défensif, exécutant les jeux de base avec efficacité. Il avait même établi un record de la ligue nationale avec 63 parties sans erreurs. Comme frappeur, Spike Owen n’était pas une terreur, mais tout de même un joueur pouvant rendre service à l’équipe avec son bâton. Les Expos l’ont laissé aller, croyant que le jeune Wil Cordero était prêt à jouer sur une base régulière à l’arrêt court. Et les cauchemars allaient recommencer… Owen a aussi évolué à Seattle, pour les Yankees et les Angels, en plus de Boston. Avec Montréal de 1989 à 1992, il a participé à 552 parties, frappant pour .247, avec 21 circuits et 142 points produits. Je garde d’excellents souvenirs du séjour de Spike Owen à Montréal.

( 11 septembre, 2009 )

Obando, Sherman

obandosherman.jpg

Un voltigeur réserviste, employé surtout comme frappeur suppléant, acquis du Baltimore pour Tony « Yerk » Tarasco. Obando avait goûté quelques tasses de café avec les Orioles. Avec les Expos, il participe à 130 parties, frappe pour .222, avec 10 circuits, cela en 1996 et 1997. Un joueur ordinaire dont je ne garde pas un grand souvenir.

( 7 septembre, 2009 )

O’Connor, Jack

oconnorjack.jpg

Demandons à un grand partisan des Expos : Vous souvenez-vous de Jack O’Connor ? Réponse unanime : Quoi ? Qui donc ? Ce type de joueur qui ne demeure pas longtemps, qui était ordinaire et n’a pas laissé sa marque, ni à Montréal, ni ailleurs. Obtenu des Twins du Minnesota en retour de Mike Stenhouse (qui?), O’Connor allait jouer plus tard pour Baltimore. Son passage avec les Expos, en 1985 : 20 parties, 0-2, 4.94.

12
« Page Précédente
|