( 5 octobre, 2009 )

Floyd, Cliff

floydcliff.jpg

De 1992 à 1994 environ, je dois avouer que j’en avais ras-le-bol d’entendre les commentateurs des parties à la télé me parler de Cliff Floyd comme d’un joueur supérieur à Dawson, à le qualifier de nouveau Barry Bonds. Il est vrai que dans les mineures, Floyd avait présenté des chiffres superbes et qu’un joueur avec un physique aussi impressionnant ne pouvait rater son coup. Eh bien, il l’a raté et je ne mettrai pas du tout en cause les blessures. Cliff Floyd a été un joueur ordinaire avec les Expos : 271 parties, moyenne de .246, 15 circuits, 81 points produits, 21 buts volés, le tout de 1993 à 1996, en plus d’un séjour de deux semaines, en 2000. Parlons-on, de ce second séjour! Dès son arrivée, Cliff a dit qu’il voulait partir. Pffff… Quand il a été échangé aux Marlins, je n’ai pas versé de larmes. La transaction a été bonne pour les deux clubs, Hermanson nous donnant un bon coup de main et c’est en Floride que Floyd connaît ses meilleurs moments. Il a aussi évolué avec les Red Sox, Padres, Mets, Cubs, Devil Rays.

( 4 octobre, 2009 )

Fletcher, Darrin

fletcherdarrin.jpg

Darrin Fletcher a joué six années à Montréal (1992 à 1997). Pendant tout ce temps, la direction de l’équipe l’a entouré de vétérans, de recrues, de n’importe qui pour tenter de prendre sa place, parce que notre homme avait beaucoup de mal à retirer les coureurs, tout comme il était très lent sur les buts. Le hic est que personne n’y est arrivé, car aucun de ces gars ne frappait comme Fletcher. Pas qu’il était un cogneur de puissance, mais assurément un athlète très acceptable au bâton. Fletcher a participé à 643 parties, cogné 61 circuits, produit 300 points et sa moyenne s’établit à .266.   De plus : il n’a été retiré au bâton que 191 fois en 1957 apparitions au bâton. Il était excellent pour diriger les lanceurs. Malgré ses défauts, je considère que Fletcher a été le receveur le plus intéressant suite au départ de Gary Carter. De toutes façons, hors Carter, cette équipe n’a jamais eu de très bons joueurs à cette position. Fletcher allait par la suite évoluer cinq années à Toronto, ce qui lui fait 11 ans au Canada. Au début de sa carrìère, il avait joué à Philadelphie et Los Angeles.

( 3 octobre, 2009 )

Ferrari, Anthony

ferrarianthony.jpg

Lanceur gaucher qui a un essai de 4 parties avec les Expos de 2003. Pas de décisions et une moyenne de 6.75.

( 3 octobre, 2009 )

Fikac, Jeremy

fikacjeremy.jpg

Lanceur droitier. Un des nombreux anonymes des éditions 2000. Évolue à Montréal en 2004, avec une fiche de 1-4 et 5.40, en 19 parties. Aucun souvenir de ce gars-là. Il a aussi joué à San Diego et Oakland.

( 1 octobre, 2009 )

Foote, Barry

footebarry.jpg

Au début de leur histoire, les Expos avaient développé deux jeunes brillants receveurs : Barry Foote et Gary Carter. Foote était déjà à Montréal quand Carter arrive. Gary est alors employé au champ gauche, mais les Expos réalisent rapidement que le kid valait davantage que Foote. De 1973 à 1977, Barry Foote participe à 369 parties, frappe .233, cogne 27 circuits et produit 126 points. Il allait par la suite jouer avec les Phillies, les Cubs et les Yankees.

( 1 octobre, 2009 )

Face, Roy

faceroy.jpg

Avec Hoyt Wilhelm, Roy Face, des Pirates de Pittsburgh, définit, au cours des années 1950, le rôle moderne du lanceur de relève : employé très souvent, mais pas longtemps. Il accumule les parties sauvegardées à une époque où en obtenir une était le résultat de règles très strictes. Après avoir joué brièvement avec les Tigers, Face tente une dernière chance avec les jeunes Expos de 1969. Il a alors 41 ans et abandonne le 15 août. Il avait tout de même trouvé le moyen de participer à 44 parties et à obtenir une fiche gagnante (4-2) avec une équipe qui ne gagnait jamais. Ajoutons les 5 dernières parties sauvegardées de sa brillante carrière. Sa moyenne était à l’image d’une équipe d’expansion : 3.94. 

( 1 octobre, 2009 )

Forster, Scott

forsterscott.jpg

Désolé pour la photo : c’est tout ce que j’ai pu trouver. Il faut dire que ce gars n’a pas laissé de profonds souvenirs à Montréal, ni chez les formations des mineures où il a évolué. Sa fiche avec les Expos, en 2000,  sa seule dans les majeures, est atroce : 42 parties, 0-1 et 7.88. Habituellement, des moyennes élevées semblables sont courantes chez les lanceurs n’ayant lancé que quelques manches ; pas chez des types qui ont participé à 42 joutes, lancé 32 manches. Il a eu le chic d’accorder 25 buts sur balles et 28 coups sûrs. Heureusement pour moi, je ne me souviens pas l’avoir vu à l’oeuvre, comme beaucoup de ces bizarres sans visages et sans noms qui sont passés par les formations des années 2000.

( 29 septembre, 2009 )

Fry, Jerry

fryjerry.jpg

Jeune receveur des mineures (dont quelques saisons avec les Carnavals de Québec) qui obtient un essai avec les Expos de 1978, participant à 4 parties. Blanchi en 10 visites au marbre.

( 28 septembre, 2009 )

Fox, Andy

foxandy.jpg

Joueur des mineures, rappelé de temps à autres par les équipes suivantes : Yankees, Marlins, Diamondbacks, Rangers. Participe à 34 parties avec les Expos de 2004 et frappe pour .093. Très moche !

( 24 septembre, 2009 )

Fernandez, Jose

fernandezjose.jpg

Joueur de troisième but qui viendra prendre une tasse de café avec les Expos en 1999 : 8 parties jouées et moyenne de .208. Une seconde tasse suivra deux ans plus tard avec les Angels. Après avoir évolué dans la ligue du Mexique en 2010, il s’est retiré de la compétition.

1234
« Page Précédente  Page Suivante »
|