( 14 octobre, 2009 )

Carter, Gary

cartergary.jpg

Le meilleur receveur de l’histoire des Expos et aussi chez ceux de sa génération. Gary Carter était un joueur extraordinaire derrière le marbre, avec des lancers très vifs et précis pour retirer les coureurs adverses. De plus, il dirigeait fort bien les lanceurs et connaissait toutes les ficelles de son métier. Pour le public, l’homme avait une personnalité très attachante, souriant tout le temps, se montrant aimable envers les partisans. La photo ci-haut ne peut mentir! C’est l’une des plus belles de ma collection. Cependant, l’athlète ne faisait pas l’unanimité chez ses coéquipiers et plusieurs le détestaient. Gary Carter n’a jamais frappé pour .300 à Montréal. C’était un cogneur de simples et de doubles, qui pouvait y aller avec la longue balle de façon plus que satisfaisante. Avec les Expos de 1974 à 1984 et aussi en 1992, le Kid  participe à 1502 parties, frappe 220 circuits, produit 823 points, pour une moyenne au bâton de .269. Échangé aux Mets, la transaction ne s’avère pas très bonne pour les Expos, alors que Carter allait continuer à briller à New York, jusqu’à un certain déclin qui le transforme en receveur réserviste avec les Dodgers et les Giants. Son retour à Montréal en 1992 est accueilli avec chaleur par les partisans et sa présence sur le terrain avait quelque chose de très chaleureuse. Je crois même qu’il aurait pu jouer une autre saison! Carter, comme tant d’autres grands Expos, avait évolué avec les Carnavals de Québec de la ligue Eastern.

( 13 octobre, 2009 )

Cromartie, Warren

cromartiewarren.jpg

Ah! les Expos de 1978 à 1981! La barbe de Bill Lee! Les grimaces de Steve Rogers! L’enthousiasme de Carter! La classe de Dawson! La fesse de Valentine! Papa Jim Fanning! Et ce petit clown de Warren Cromartie! Et un autre ancien des Carnavals de Québec. Cro débute avec les Expos en 1974, surtout comme joueur à demi temps. Quand le champ gauche lui est confié sur une base régulière, le jeune homme se défonce à chaque partie, sachant qu’il n’avait pas autant de talent que les autres joueurs. Cromartie, tout en jouant avec sérieux, donnait l’impression de s’amuser. En 9 années avec les Expos (1974 à 1983), Cro participe à 1038 joutes, frappe 60 circuits, produit 371 points et sa moyenne est de .280. Libéré par les Expos en 1984, Cromartie se tourne vers le Japon, où il allait évoluer jusqu’en 1990. Chose très rare pour un américain de passage au Japon, Cromartie apprend la langue et sera même gérant d’une équipe nippone. En 1991, Cro joue brièvement pour les Royals de Kansas City. Cromartie aimera revenir à Montréal pour des événements concernant les « anciens ».

( 11 octobre, 2009 )

Cabrera, Orlando

cabreraorlando.jpg

Le meilleur arrêt court des Expos depuis Spike Owen. Cabrera évolue avec les Expos de 1997 à la moitié de 2004, bien que dans le cas des saisons 97 et 98, il était avant tout un joueur des filiales rappelé de temps à autres. Quand on lui donne le poste, Cabrera devient un joueur très fiable en défensive et qui se débrouille honnêtement au bâton. Il participe à 904 parties des Expos, frappe 66 circuits et produit 381 points, avec une moyenne de .267. Allait jouer par la suite pour les Red Sox, Angels, White Sox, Twins, A’s, Reds, Indians et Giants. Toujours actif en 2011, mais comme réserviste. Prenez note que le tout premier circuit de Cabrera avec les Expos en était un à l’intérieur du terrain.

( 10 octobre, 2009 )

Cormier, Rheal

cormierrheal.jpgEt un francophone de l’Acadie avec les Expos! Ce gaucher attirait ma sympathie quand il évoluait pour les Cards et j’ai été heureux quand Montréal a fait son acquisition. Il lance en 1996 et ne participe qu’à une joute l’année suivante, gravement blessé. Libéré par les Expos, il signe avec Cleveland, qui le congédie à son tour. La carrière de Cormier semblait terminée, jusqu’à ce que les Red Sox lui offrent un contrat des mineures. Cormier refera surface comme releveur et donnera de solides saisons à Boston et Philadelphie, avant de terminer sa carrière avec les Reds, à 41 ans. Fiche avec les Expos : 7-11, 4.42 en 34 parties.

( 10 octobre, 2009 )

Cordero, Will

corderowil.jpg

Un cogneur, point! En défensive, à l’arrêt-court, Cordero était très hasardeux. Plus que souvent, le joueur de premier but devait faire des prouesses à gauche, à droite, en bas et en haut pour capter ses relais imprécis. Felipe Alou en avait tellement marre, en dernier lieu, qu’il l’a envoyé au champ gauche, afin d’évaluer Grudzielanek comme futur joueur d’inter de l’équipe. Du fait, après son départ des Expos, Cordero allait jouer pour beaucoup d’équipes, mais pas tellement à l’arrêt-court. Fiche à Montréal de1992 à 1995, puis en 2002-2003 lors de son retour comme réserviste : 620 parties, 59 circuits, 278 points produits, moyenne de .277, puis 357 retraits sur trois prises en 2109 apparitions au bâton. Excellent! Mais ces relais, hein… Cordero a aussi porté les couleurs des Red Sox, White Sox, Pirates, Indians, Marlins et l’équipe de cette ville dont le nom m’échappe où les Expos ont été expédiés.

( 9 octobre, 2009 )

Candaele, Casey

candaelecasey.jpg

J’ai toujours beaucoup aimé ce type de joueur moyen, mais qui montre beaucoup de dynamisme dans toutes les facettes du jeu. Du style qui n’a pas peur de plonger tête première au premier but afin d’être sauf et d’aider l’équipe. Candaele frappe pour .248 de 1986 à 1988 avec les Expos, participant à 204 parties, utilisé à toutes les sauces, mais principalement au deuxième but. Allait se joindre aux Astros, puis après quelques saisons dans les mineures, refera surface avec Cleveland. Casey Candaele a joué dans les mineures jusqu’à 39 ans. Sa mère avait joué dans la légendaire AAGBL.

( 8 octobre, 2009 )

Coggins, Rich

cogginsrich.jpg

Le cauchemar de l’histoire des Expos : cette transaction envoyant Torrez et Singleton aux Orioles en retour d’un Dave McNally au bout du rouleau et de ce voltigeur Rich Coggins, qui ne participe qu’à 13 parties avec les Expos (moyenne de .270, en 1975). Singleton, lui, allait briller pendant près de 15 années avec Baltimore! Coggins a aussi évolué pour les Yankees et les White Sox. Tant pis pour eux.

( 6 octobre, 2009 )

Cox, Darron

coxdarron.jpg

Receveur des ligues mineures qui participe à 15 parties avec les Expos de 1999. Moyenne de .240. La photo ci-haut est très belle et « sent » le paysage des mineures des lieues à la ronde. Je n’ai pu retracer où jouent ces Sooners, Cox n’ayant jamais évolué pour une équipe portant ce nom. La publicité sur la clôture semble indiquer le mot Oklahoma.  L’homme agit probablement comme instructeur pour cette formation.

( 6 octobre, 2009 )

Campbell, Bill

campbellbill.jpg

Lanceur droitier ayant joué pour plusieurs formations : Minnesota, Boston, Philadelphie, Cards, Tigers, Cubs. Vient terminer brièvement sa carrière avec les Expos en 1987 : 7 parties, 8.10, sans décisions.

( 4 octobre, 2009 )

Colbert, Nate

colbertnate.jpg

Il a été la première vedette des nos frères d’expansion, les Padres de San Diego, avec cinq saisons consécutives de plus de 20 circuits, dont deux de 38. Curieusement, ce grand joueur de premier but semble avoir perdu tous ses moyens le temps d’une saison. Il a alors joué brièvement avec les Tigers, les A’s et les Expos. À Montréal, il joue dans 14 parties en 1976 et frappe .200. A aussi évolué avec les Astros avant les Padres.

1234
Page Suivante »
|