( 12 octobre, 2009 )

Burke, Tim

burketim.jpg

Habituellement, les releveurs de fin de parties sont grands, gros, moustachus, barbus, ont des yeux d’acier. Burke était petit et maigre, ressemblait à un étudiant en administration. Pourtant, pendant quelques saisons, il fut le digne successeur de Reardon. Sa fiche en 1987 demeure la meilleure pour un releveur des Expos : 7-0, 1.19 et 58 parties sauvegardées. Burke avait préalablement été rejeté par les Pirates et les Yankees, qui l’échangent aux Expos contre Pat Rooney, un joueur des mineures. Un véritable vol! De 1985 à 1991, Tim Burke participe à 425 joutes des Expos, avec une fiche de 41-26, 2.61, 101 parties sauvegardées, 395 retraits au bâton. Cependant, en 1990 et 1991, Burke commençait à montrer des signes de déclin. Il ira jouer pour les deux équipes de New York, sans grand succès. Un Expo que j’aimais beaucoup.

( 10 octobre, 2009 )

Bateman, John

batemanjohn.jpg

Le premier receveur des Expos était lent et un peu gras… Mais c’était, dit-on, un homme fort aimable envers les partisans! Il avait tout de même assez d’expérience dans les majeures, avec Houston, pour bien se tirer d’affaires pour guider des lanceurs pas toujours très habiles. Bateman participe à 370 parties des Expos, de 1969 à 1972, frappe pour .234, produit 146 points et est l’auteur de 33 circuits. Il ira terminer brièvement sa carrière à Philadelphie.

( 10 octobre, 2009 )

Bahnsen, Stan

bahnsenstan.jpg

Lanceur droitier avec une carrière de 16 années dans les majeures, principalement avec les Yankees, mais aussi les White Sox, A’s, Angels et Phillies. Son séjour avec les Expos dure de 1978 à 1981, alors qu’il rend de bons services à l’équipe autant comme partant que comme releveur : 204 parties, 21-22, 3.93 et 17 parties sauvegardées.

( 8 octobre, 2009 )

Boucher, Denis

boucherdenis.jpg

Je me souviens surtout du battage médiatique quand Boucher s’est présenté au monticule pour les Blue Jays de Toronto et quand il avait été échangé aux Indians de Cleveland. Comme si les Expos étaient de grands méchants! Oubliaient de dire que l’équipe avait très souvent repêché des Québécois… Allons y avec sincérité : Boucher n’a convaincu personne à Toronto et Cleveland. Quand les Expos font son acquisition des Padres pour une bouchée de pain, je ne sais pas quels étaient leurs plans véritables. Quoi qu’il en soit, Boucher ne perd pas une seule fois à Ottawa, ce qui était suffisant pour lui donner la balle au stade olympique, lors d’une partie contre Colorado, assurément un grand moment dans l’histoire de l’équipe. Comme les Montréalais aiment beaucoup « l’événement », le stade était bourré de spectateurs, la majorité avec des pancartes, dans une grande fête où chaque geste de Denis Boucher devenait sujet à des ovations. Un peu plus tard, il y avait 15 000 personnes au stade avec Boucher au monticule… L’homme a superbement bien fait lors de ce mois de septembre 1993 : 3-1 et 1.91. En 1994, Boucher débute la saison à Montréal comme releveur et connaît de très mauvaises sorties. Rétrogradé à Ottawa! En fait, j’ai surtout constaté, autant à Toronto, Cleveland que Montréal, que Denis Boucher avait du mal à franchir la cinquième manche. J’ai toujours cru qu’il aurait dû être un lanceur de courte relève, d’autant plus qu’il était gaucher. Denis Boucher lancera dans l’organisation des Expos jusqu’en 1996, étant souvent blessé. Il termine sa carrière pro à Adirondack de la ligue Northeast. Il lance un peu en amateur pour la ligue senior de la région de Montréal ainsi que brièvement dans la ligue senior élite du Québec. Fiche totale avec les Expos, en 1993 et 1994 : 15 parties, 3-2 et 3.83.

( 8 octobre, 2009 )

Brown, Jackie

brownjackie.jpg

Vétéran lanceur de la ligue américaine avec les Indians, Senators et Rangers. Termine sa carrière avec les Expos en 1977 : 42 parties, 9-12 et 4.51.

( 7 octobre, 2009 )

Butera, Sal

buterasal.jpg

Receveur avec les équipes suivantes : Twins, Tigers, Blue Jays. Il participe à 70 parties avec les Expos en 1984 et 1985. Moyenne de .195.

( 7 octobre, 2009 )

Bergeron, Peter

bergeronpeter.jpg

Le seul joueur que je connaisse qui porte mon nom! Acquis des Dodgers dans l’échange de Grudzielanek. Bon joueur défensif, on a donné le poste de voltigeur de centre à quelques occasions à Peter Bergeron, qui en a surtout profité pour prouver qu’il n’était pas très habile à frapper les lancers des athlètes des majeures. Alors, on l’envoyait à Ottawa. Bergeron participe pourtant à 143 parties en 2000. Fiche de 1999 à 2004 avec les Expos : 308 parties, moyenne de .226, 56 points produits. Il a été cédé aux Brewers, mais n’a jamais joué pour aucune autre équipe des majeures, même s’il a prolongé sa carrière dans les rangs inférieurs.  

( 7 octobre, 2009 )

Benitez, Yamil

benitezyamil.jpg

Jeune voltigeur doué, qui se présente dans la cour des montréalais à un moment où il n’y a pas de place pour lui. Il donne pourtant satisfaction aux Expos lors de ses deux essais, en 1995 et 1996 : moyenne de .333 en 25 parties. Benitez jouera aussi brièvement avec Arizona et Kansas City.

( 6 octobre, 2009 )

Brown, Curt

browncurt1.jpg

Lanceur des mineures, avec des séjours avec les Angels et les Yankees. À Montréal, en 1986 et 1987, il participe à 11 joutes, avec une fiche de 0-2 et 4.74.

( 6 octobre, 2009 )

Breeden, Hal

breedenhal.jpg

Premier but réserviste en provenance des Cubs. Il évolue avec les Expos de 1972 à 1975 et accomplit un travail honnête comme joueur d’utilité, frappeur suppléant. Il participe à 250 joutes et frappe .250, avec 20 circuits et 74 points produits.

123456
Page Suivante »
|