( 12 octobre, 2009 )

Wetteland, John

wettelandjohn.jpg

John Wetteland ressemblait à un taurau au monticule. Il était le roi du suspense : il remplissait les buts, pour ensuite retirer les trois frappeurs suivants sur des prises, la plupart du temps sur des rapides excessivement vives. De 1992 à 1994, Wetteland impose sa présence à Montréal : 189 parties, 17-13, 2.32, 105 parties sauvegardées et 280 retraits au bâton. C’était un lanceur très excitant à voir à l’oeuvre. Avait été obtenu des Reds (via les Dodgers) et allait jouer pour les Yankees et les Rangers. Avec les Dodgers, Wetteland avait été le gagnant de la plus longue partie jamais présentée au stade olympique (autour de 22 manches, je crois).

Pas de commentaires à “ Wetteland, John ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|