( 29 septembre, 2009 )

Williams, Dick

williamsdick.jpg

Après la catastrophe d’un jeune gérant, Karl Kuehl, les Expos se tournent vers un patron d’expérience, ayant déjà trois championnats à sa fiche. En réalité, sachant que le poste de gérant était libre à Montréal, Williams a lui-même demandé d’être considéré. En 1970, il avait agi comme instructeur au troisième but et avait apprécié ce séjour à Montréal. Dick Williams, après des séries de 3 années avec les Red Sox de Boston, les Angels de la Californie et les Moustachus d’Oakland, fait ses débuts dans la ligue nationale avec les Expos, en 1977. L’homme arrive à bon point, avec les jeunes joueurs que Kuehl avait développé dans les mineures. C’est l’ère de l’éclosion des Carter, Rogers, Parrish et compagnie, des foules imposantes au stade olympique. Williams, gérant éveillé, n’a pas la langue dans sa poche et le public l’apprécie. Peut-être que Dick parlait un peu trop… Au milieu de la saison 1981, Williams est limogé et remplacé par Papa Fanning. De belles équipes, une superbe ambiance : je garde de bons souvenirs de l’ère de Dick Williams, qui allait poursuivre sa carrière tumultueuse avec San Diego et Seattle. Fiche avec les Expos, de 1977 à 1981 : 380 victoires, 347 défaites. Notons que comme joueur, Dick Williams avait fait partie des éditions 1953 et 1956 des Royaux de Montréal de la ligue internationale.

Pas de commentaires à “ Williams, Dick ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|